Comment Ouvrir Un Salon De Thé Patisserie?

Les étapes pour ouvrir un salon de thé. – Voici les principales étapes pour ouvrir un salon de thé :

  1. Formez-vous (pâtisserie, connaissance des thés et du café…)
  2. Trouvez votre concept et validez-le à travers une étude de marché.
  3. Réalisez un plan financier ,
  4. Moilisez les aides et les financements pour votre démarrage,
  5. Identifiez le local ou le fonds de commerce à reprendre et signez un bail commercial ,
  6. Effectuez les travaux et décorez la salle,
  7. Effectuez les formations obligatoires, notamment l’ hygiène alimentaire,
  8. Si vous faites de la vente à emporter, vous aurez à vous immatriculer au Registre des métiers,
  9. Choisissez votre statut juridique et enregistrez-vous (CCI ou CCI+Chambre des métiers),
  10. Lancez la communication et l’activité.

Voir aussi notre modèle de questionnaire d’étude de marché salon de thé. Voir aussi nos articles :

  • Créer un coffee-shop
  • Le permis d’exploitation : une formation obligatoire pour les restaurants
  • La formation hygiène alimentaire : pour qui est-elle obligatoire ?
  • Créer sa marque de thé ou café

Comment monter un projet de salon de thé ?

Comment ouvrir un gâteau ?

Comment couper un gâteau en deux dans l’épaisseur ? – Une fois refroidi, démoulez votre gâteau et posez-le sur un plat. Il suffit de vous munir d’une ficelle de cuisine. Certains emploient du fil dentaire (non mentholé). N’importe quel fil solide fera l’affaire, tant qu’il est prévu pour l’usage alimentaire.

  • Placez le fil sur la tranche du gâteau, à la hauteur où vous souhaitez le couper;
  • Veillez à ce qu’il soit positionné bien à l’horizontale, puis tirez doucement sur le fil jusqu’à ce qu’il pénètre dans le gâteau;

Continuez à tirer, à l’aveugle cette fois, en croisant dans vos mains les extrémités du fil. Une fois ressorti du gâteau, le fil l’aura coupé parfaitement. Vous n’avez qu’à soulever le haut du gâteau pour vous en assurer ! Si votre gâteau est très haut, vous pouvez le couper à deux reprises.

Quel budget pour ouvrir un salon de thé ?

Le budget pour ouvrir un salon de thé. – Peut-on ouvrir un salon de thé sans apport ? Pour ouvrir votre salon de thé, il faudra prévoir :

  • un local à aménager : comptez 3 000 € pour entrer dans le local (dépôt de garantie, premier mois de loyer, frais de notaire…). Prévoir aussi 10 000 € à 50 000 € de travaux pour l’aménagement,
  • une trésorerie de départ suffisante : prévoir 10 000 à 15 000€ de trésorerie et 10 000 € pour le financement du stock. 25% de l’investissement doit venir de vos propres apports.
  • des dépenses d’équipement : comptez autour de 15 000 € à 20 000 € pour les meubles, la décoration, la vaisselle, les machines…
See also:  Comment Enlever Un Cercle A Patisserie?

A noter la difficulté à obtenir des financements bancaires pour ce type d’activité : les banques exigent un apport de 25% à 50% du total des investissements. Ouvrir un salon de thé sans apport semble donc irréaliste….

Quel statut pour un salon de thé ?

Quel statut juridique choisir ? – Vous pouvez ouvrir un salon de thé en montant une entreprise individuelle ou en créant une société. Il est habituellement recommandé de ne pas choisir l’entreprise individuelle   car elle n’est pas adaptée à une activité risquée.

En effet, cela ne permettra pas de séparer votre patrimoine personnel de votre patrimoine professionnel. Ouvrir un salon de thé n’est pas particulièrement risqué, mais comme toute activité commerciale, il est possible que vos créanciers tentent de se faire payer sur vos biens personnels si votre entreprise traverse des difficultés économiques.

Il est plutôt conseillé de se tourner vers la création d’une société   telle que la SARL   ou SAS. Ces deux formes sociales ont l’avantage de séparer le patrimoine la société de votre patrimoine propre et sont donc beaucoup moins risquées qu’une entreprise individuelle.

Comment gérer un salon de thé ?

L’emplacement est un indicateur clé – La première étape qui définira si votre salon de thé sera rentable ou non, c’est bien l’emplacement que vous aurez choisi. Cet emplacement devra être défini suivant votre cible de clientèle. Votre étude de marché vous sera alors utile pour définir les meilleurs quartiers dans lesquels vous installer.

Pour la détermination de votre emplacement, il faudra que vous analysiez votre zone de chalandise, que l’emplacement se situe près d’une zone passante, qu’il y ait des facilités d’accès à votre salon de thé (transport en commun, parking…), mais aussi qu’il y ait des zones de vie comme des centres commerciales, des parcs, des cinémas etc.

Le local dans lequel vous allez ouvrir votre salon devra également bénéficier d’une superficie adaptée à votre activité, préférez un local où les travaux seront moins importants. En effet, dans le cas contraire, vous devrez passer beaucoup de temps à réhabiliter votre local pour les normes d’hygiène et de sécurité.

See also:  Comment Enlever La Corne Sous Les Pieds Recette De Grand-Mère?

Comment amenager un laboratoire de pâtisserie ?

Que veut dire l’aménagement d’un laboratoire aux normes pour le cake design? – De manière simpliste, il désigne une pièce fermée, ou vous allez exercer votre activité et ou vous interposez votre matériel dédié à la pâtisserie, exclusivement à l’usage de votre activité.

    • Ce laboratoire doit être sain, bien aéré et lessivable. Les surfaces murales et plafonds doivent être bien entretenues, faciles à laver et, au besoin, à désinfecter. À cet effet, l’utilisation de matériaux étanches, non absorbants, lavables et non toxiques est requise, ainsi que d’une surface lisse jusqu’à une hauteur convenable (hauteur conseillée 2,5m²).
    • Les prises doivent être sécurisées et installées à une certaine hauteur du sol
    • Les sols doivent être recouverts des matériaux étanches, non absorbants, lavables et non toxiques. Ils doivent être résistants au système de nettoyage appliqué. Le balayage à sec est strictement interdit. Lors de l’implantation, il faut définir le nombre des siphons et des caniveaux en fonction de la taille du laboratoire et des opérations des nettoyages mises en place.

      C’est strictement interdit de mélanger votre vaisselle perso et le matériel pro. Par ailleurs vous-mêmes, vous devez vous changer et avoir une tenue réglementaire. Plusieurs matériaux sont acceptés : carrelage, résine, panneaux PVC, peinture, revêtement vinylique, panneaux sandwichs + acier laque, panneaux composite résine de polyester + fibre de verre.

      L’écoulement au sol n’est pas obligatoire, la règlementation oblige uniquement à être pourvus de moyens d’évacuation des eaux résiduaires et des eaux de lavage conçus de manière à éviter tout risque de contamination des denrées alimentaires et permettre une évacuation rapide.

    • Les surfaces de travail doivent être en matériaux lisses, lavables, résistant à la corrosion et non toxiques. Privilégiez l’inox, le marbre et le polypropylène.
    • Vous devez disposer d’un minimum de matériel : four, plonge profonde ou lave-vaisselle, lave main, frigidaires séparés pour les matières premières et les produits finis, système de ventilation ou hôte, plans de travail suffisants, …
    • Pour finir, la configuration du laboratoire doit permettre un respect strict de la marche en avant.

La marche en avant est le principe d’organisation des opérations de façon que les marchandises souillées (œufs, emballages, poubelles,…) ne croisent jamais les produits finis (produits propres à stocker dans le « secteur propre » du laboratoire). Les produits sales (dans « le secteur sale ») sont les produits bruts ou intermédiaires. Ils peuvent lors de leur manipulation contaminer les produits finis par contamination croisée. Les petits locaux ne se prêtent guère à la « marche en avant », norme majeure applicable à la restauration collective et aux métiers de bouche.

  1. L’utilisation de la serpillère est strictement interdite;
  2. Vous devriez vous rabattre sur un aspirateur à eau;
  3. Comment concilier les contraintes liées à la configuration de ses locaux et le respect de la réglementation sur l’hygiène ? Une piste exploitée par beaucoup de professionnels est la marche en avant dans le temps;

Il s’agit du fait que les opérations « propres » et « sales » peuvent se faire sur un même lieu, mais pas en même temps.

Quel matériel pour ouvrir un salon de thé ?

Quel commerce ouvrir en 2022 ?

Comment vendre du thé ?

Comment ouvrir un thé dansant ?

Obtenir le permis d’exploitation – Afin d’ouvrir un bar, il faut disposer d’un permis d’exploitation. Pour l’obtenir, le demandeur doit suivre la Formation au Permis d’Exploitation sur la règlementation applicable aux débits de boissons, à la santé publique et à l’ordre public.