Le Spandauer est sans doute l’une des pâtisseries danoises les plus populaires aussi bien à l’intérieur du pays qu’à travers le monde. Sous d’autres cieux, on les appelle tout simplement « Danish ». Il faut savoir que Spandauer est un nom, donc il ne peut pas être traduit en d’autres langues.

La base de la pâtisserie danoise

Confectionner un bon Spandauer est facile une fois que vous avez appris quelques astuces. La première chose que vous devez maîtriser, c’est la préparation d’une pâte danoise. Il s’agit d’une pâte feuilletée, qui constitue d’ailleurs la base de toutes les pâtisseries danoises, qui se distingue par la grande quantité de matières grasses qu’elle contient mais aussi par le nombre de couches qui la compose. Une fois que vous avez maîtrisé la réalisation de cette pâte, vous n’aurez aucun mal à préparer différentes pâtisseries danoises dont le Spandauer.

Les différentes déclinaisons de Spandauer

Les Spandauer peuvent être fourrés de confiture ou de fruits confis et/ou d’une crème pâtissière. De manière générale, les Spandauer se présentent sous la forme d’un cercle contenant un fourrage au milieu. On distingue deux principaux types de Spandauer:

  • Les Spandauer à la confiture (Spandauer med syltetoj)
  • Les Spandauer à la crème pâtissière (Spandauer med creme)

L’arrivée de la pâtisserie danoise aux États-Unis

Il n’y a pas que les pays du Nord qui revendiquent les recettes à base de pâte feuilletée. Aux États-Unis, le Cinnamon Roll est presque considéré comme une spécialité locale. Pourtant, les pâtisseries danoises ont été introduites dans le pays de l’oncle Sam par les immigrants danois et dans les années 1915 à 1920, les pâtisseries danoises ont été rendues populaires par un certain Lauritz C. Klitteng. Selon ses dires, il aurait préparé des délices danois et les aurait proposés pendant le mariage du président Wilson en 1915. Lauritz C. Klitteng a d’ailleurs voyagé à travers le monde pour promouvoir ses produits.